Ecrit par: Miguel Angel Sosme Campos

Traduit par: Adrian Enciso V.

Le projet de collaboration avec les tisserandes et brodeuses de Tlaquipa, Atlahuilco et Tequila, villages de la Sierra de Zongolica, au Veracruz, a commencé en 2010 dans le cadre des travaux de recherche de Belinda Contreras Jaimes, diplômée du Master en Ecologie Tropicale à l’Universidad Veracruzana, et Miguel Ángel Sosme Campos, diplômé de la licence en Anthropologie Sociale de cette université.

Les deux étudiants ont rédigé leurs thèses sur les tisserandes, le procédé textile, les ressources naturelles er les relations de genre implicites du tissage de taille. Le livre “Tejedoras de Esperanza. Empoderamiento en los grupos artesanales de la Sierra de Zongolica”, écrit par Miguel Ángel, a été le résultat de ces travaux. Cette oeuvre a été recompensée au Mexique par l’Institut National des Femmes et l’Institut National d’Anthropologie.

Par la suite, les projets de collaboration se sont renforcés avec le projet “Gestion communautaire des fôrets et préservation au Centre du Mexique: construire des liens, des réseaux et des compétences”, coordonné par la Dre. Citlalli López Binnqüist, une importante académicienne qui travaille dans le domaine de l’art populaire. À partir de ce moment, la Dre. Citlalli, Belinda et Miguel ont promu des initiatives orientées vers la revitalisation des connaissances traditionnelles, spécialement celles des textiles. Ces efforts ont été l’origine du livre de contes pour enfants “Les textiles de la Tlasesekya”, écrit par des enfants de la région et distribué gratuitement avec le but de réveiller dans la enfants indigènes de la région, l’amour et le goût pour l’art textile.

Ces actions ont été renforcées par la destion d’espaces pour la promotion et vente des textiles, emportant l’art de la région à des divers universités et des forums culturels du Mexique, parmi lesquels on peut compter le Musée National d’Anthropologie de Mexico, le Festival annuel de Textiles et l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM).

En ce moment, avec l’appui du Ministère de Culture du gouvernement du Mexique, l’équipe composée par la Dre. Citlalli, Belinda et Miguel, travaille sur la production d’un court-métrage dont le but est d’approcher l’art textile de la Sierra à des secteurs plus vastes. De la même manière, des programmes gestions pour commercialiser la production artisanale à des prix équitables sont en train d’être réalisés, à l’intérieur et l’extérieur du pays, et une exposition du travail de brodeuses de Zongolica aura lieu  au Musée d’Anthropologie de Xalapa, Veracruz.

%d blogueurs aiment cette page :